Tablette de fondation

CB500031

Nouveau produit

Les Sumériens avaient coutume d'assurer la pérennité et l'identité de leurs constructions officielles en enfouissant dans les fondations un gros clou, parfois solidaire d'une figurine et destiné à amarrer symboliquement l'édifice, et un document écrit, destiné à conserver le souvenir du bâtisseur et de la destination de son œuvre.

Le support de l'écriture était la tablette d'argile, plate d'un côté, bombée de l'autre : on en fit des répliques en stéatite verte, dont nous donnons ici un exemple, transposé en métal.

Il s'agit d'une tablette de fondation du temple de la déesse Nanshé, bâti à Girsu (actuellement Tello) par un puissant empereur sumérien : Shulgi, deuxième roi de la IIIè dynastie d'Ur, vers 2100 avant J.C. La tablette se lisait originellement de droite à gauche et de haut en bas, mais on s'aperçut qu'il était plus commode de la faire tourner d'un quart de tour ; du coup, comme la nôtre, l'écriture sumérienne se lut de gauche à droite.

Le premier signe de la première colonne représente une étoile et désigne une divinité de l'eau: Nanshé et qui est symbolisée par un poisson losangique, placé à l'intérieur d'un bâtiment. dans les quatrième et cinquième colonnes, un même grand signe composite représente un homme (LU) coiffé d'une couronne (Gal) symbolique de grandeur : les deux signes réunis se lisent LUGAL et symbolisent le roi.

La tablette se lit ainsi : "la déesse Nanshé...sa Dame, Shulgi, le Mâle fort, roi d'Ur, Roi des Sumer et d'Accada, le temple Sheshsheshégarra, son temple aimé, il lui a construit".


Dimensions:
Longueur: 12,5 cm
Largeur: 3,5 cm
Poids: 645 grammes
Conditionnement: Boîte rouge RMN
Epoque: 2100 av. J.-C.
Origine: Sumer
Musée: Paris - Musée du Louvre
Matière: Bronze
Editeur:rmngp

99 €

- +

Écrire un commentaire

Tablette de fondation

Les Sumériens avaient coutume d'assurer la pérennité et l'identité de leurs constructions officielles en enfouissant dans les fondations un gros clou, parfois solidaire d'une figurine et destiné à amarrer symboliquement l'édifice, et un document écrit, destiné à conserver le souvenir du bâtisseur et de la destination de son œuvre.

Le support de l'écriture était la tablette d'argile, plate d'un côté, bombée de l'autre : on en fit des répliques en stéatite verte, dont nous donnons ici un exemple, transposé en métal.

Il s'agit d'une tablette de fondation du temple de la déesse Nanshé, bâti à Girsu (actuellement Tello) par un puissant empereur sumérien : Shulgi, deuxième roi de la IIIè dynastie d'Ur, vers 2100 avant J.C. La tablette se lisait originellement de droite à gauche et de haut en bas, mais on s'aperçut qu'il était plus commode de la faire tourner d'un quart de tour ; du coup, comme la nôtre, l'écriture sumérienne se lut de gauche à droite.

Le premier signe de la première colonne représente une étoile et désigne une divinité de l'eau: Nanshé et qui est symbolisée par un poisson losangique, placé à l'intérieur d'un bâtiment. dans les quatrième et cinquième colonnes, un même grand signe composite représente un homme (LU) coiffé d'une couronne (Gal) symbolique de grandeur : les deux signes réunis se lisent LUGAL et symbolisent le roi.

La tablette se lit ainsi : "la déesse Nanshé...sa Dame, Shulgi, le Mâle fort, roi d'Ur, Roi des Sumer et d'Accada, le temple Sheshsheshégarra, son temple aimé, il lui a construit".


Dimensions:
Longueur: 12,5 cm
Largeur: 3,5 cm
Poids: 645 grammes
Conditionnement: Boîte rouge RMN
Epoque: 2100 av. J.-C.
Origine: Sumer
Musée: Paris - Musée du Louvre
Matière: Bronze
Editeur:rmngp

Écrire un commentaire

 
Commentaires(0)

Pas de commentaires pour le moment.

30 autres produits dans la même catégorie :

Menu