Aphrodite filiforme étrusque

Nouveau produit

Cette statuette représente une figure féminine debout dont les bras sont plaqués contre le corps extrêmement long et plat. Seuls la poitrine, les fesses et les genoux font saillie.

Elle porte une tunique dont la présence n'est signalée que par le petit bourrelet qui s'évase légèrement au-dessus des bottines lacées à bout recourbé. Ces chaussures, typiquement étrusques, sont appelées «Calcei repandi».

Le corps si lisse, si linéaire, contraste avec la tête beaucoup plus détaillée. Cernée d'un diadème quadrillé, la chevelure ondule en bandeaux finement ciselés qui cachent les oreilles et sont ramassés sur la nuque. Les traits réguliers du visage rappellent les modèles du classicisme grec et permettent de dater cette œuvre du IVème siècle avant J.-C.

Reproduction en résine patinée ou en bronze patiné

Dimensions
Hauteur: 52,5 cm.
Longueur: 5,5 cm. 
Prodondeur: 5,5 cm.
Poids en résine: 0,8 kg.
Poids en Bronze: 2,9 kg.
Origine: Retrouvée parmi de nombreux ex-voto, en 1886, dans le sanctuaire de Diane du lac Nemi, en Etrurie (Italie Centrale).
Epoque: IVème siècle avant J.-C., Art étrusque et italiote.
Musée: Paris - Musée du Louvre.
Matières disponibles: Résine ou Bronze.
Editeur:rmngp

Lire la suite

145 €

  • Bronze
  • Résine

- +

 
Plus d'informations

Elle a été retrouvée, parmi de nombreux ex-voto, en 1886, dans le sanctuaire de Diane du lac Nemi, en Italie Centrale.
Comme elle porte un diadème, on a pensé qu'elle pourrait représenter une divinité : Héra, Aphrodite ou Artémis.

La déformation du corps, quant à elle, aurait peut-être une origine religieuse ; on la retrouve sur une douzaine de personnages en bronze dont la taille varie de 22 cm à 57 cm de hauteur.

Mais la statuette du Louvre se distingue par sa qualité toute particulière.

Écrire un commentaire

Aphrodite filiforme étrusque

Cette statuette représente une figure féminine debout dont les bras sont plaqués contre le corps extrêmement long et plat. Seuls la poitrine, les fesses et les genoux font saillie.

Elle porte une tunique dont la présence n'est signalée que par le petit bourrelet qui s'évase légèrement au-dessus des bottines lacées à bout recourbé. Ces chaussures, typiquement étrusques, sont appelées «Calcei repandi».

Le corps si lisse, si linéaire, contraste avec la tête beaucoup plus détaillée. Cernée d'un diadème quadrillé, la chevelure ondule en bandeaux finement ciselés qui cachent les oreilles et sont ramassés sur la nuque. Les traits réguliers du visage rappellent les modèles du classicisme grec et permettent de dater cette œuvre du IVème siècle avant J.-C.

Reproduction en résine patinée ou en bronze patiné

Dimensions
Hauteur: 52,5 cm.
Longueur: 5,5 cm. 
Prodondeur: 5,5 cm.
Poids en résine: 0,8 kg.
Poids en Bronze: 2,9 kg.
Origine: Retrouvée parmi de nombreux ex-voto, en 1886, dans le sanctuaire de Diane du lac Nemi, en Etrurie (Italie Centrale).
Epoque: IVème siècle avant J.-C., Art étrusque et italiote.
Musée: Paris - Musée du Louvre.
Matières disponibles: Résine ou Bronze.
Editeur:rmngp

Écrire un commentaire

 
Commentaires(0)

Pas de commentaires pour le moment.

19 autres produits dans la même catégorie :

Menu