Le bison mugissant de l'abri de la Madeleine

Nouveau produit

Le bison mugissant de l'abri de la Madeleine

Sculpture sur bois de cervidé taillé (renne) découverte par D. Peyrony et L. Capitan dans l'abri de la Madeleine. Parmi les objets découverts, le célèbre "bison se léchant" et "le bison dit mugissant" font partie des chefs d’œuvre de l'art mobilier magdalénien.

"Le bison se léchant" est bien connue du public. Cette œuvre est souvent interprétée comme une tête sculptée de propulseur en raison de sa forme, de sa position et de sa sculpture.
"Le bison mugissant" est beaucoup moins célèbre bien que sa provenance, sa matière et ses mensurations et sa forme générale soient identiques au précédent.
On lui attribue la fonction de propulseur (instrument de chasse muni d’un crochet, permettant d’allonger le bras pour projeter les javelots) en raison des mêmes critères que le bison se léchant ou bien de pendeloque à cause des traces de perforation sous le cou de l'animal.
Le bison mugissant porte sur la cuisse gauche la gravure d'un animal acéphale.

Dimensions :
Longueur : 11 cm.
Largeur : 6 cm.
Profondeur : 2.5 cm.
Matériel : Résine.
Culture : Magdalénien.
Période :  (-20 000 à 12 000 ans BP).
Lieu de découverte : L’Abri de la Madeleine (Tursac, Dordogne).
Date de découverte 1910 ou 1912.
Collection Denis Peyrony.
Localisation: Musée d'Archéologie Nationale (Saint-Germain-en-Laye).
N° inventaire 60361.

Moulage réalisé directement à partir du modèle original. Les dimensions de notre reproduction sont identiques à celles de l'original.
Notre reproduction est réalisée en résine acrylique enrichie à l’osséine pour être la plus fidèle à l'aspect du modèle original.

La pièce est montée sur une base en chêne massif. Ce type de socle permet de retirer complètement l'objet de sa base et de l'admirer plus facilement sous tous les angles.

Reproduction vendue avec un document d'authentification + son socle + sa boîte de transport renforcée.
Version protégée par l'INPI avec le copyright "©Le-Paléoscope" année 2014.

Lire la suite

69 €

o 3 plazos de 23.00€, sin intereses
con Ver más >

- +

 
Plus d'informations

Des études contradictoires semblent prouver que la tête trop longue et gracile serait plutôt celle d'un grand élan. Pourtant si l'on visionne des photos d'élans on peut constater qu'elles sont parfaitement identiques à la sculpture magdalénienne.

L’abri de La Madeleine a été fouillé dès 1863 et est un site d'importance pour la préhistoire. Il a donné son nom à la culture dite "Magdalénienne" (20 000 à 12 000 ans BP) et a livré de nombreux outils et de nombreuses œuvres d’art mobilières caractéristiques de cette civilisation. L’Abri de la Madeleine (Tursac, Dordogne) est situé en pied de falaise, sur la rive droite de la Vézère.

Écrire un commentaire

Le bison mugissant de l'abri de la Madeleine

Le bison mugissant de l'abri de la Madeleine

Sculpture sur bois de cervidé taillé (renne) découverte par D. Peyrony et L. Capitan dans l'abri de la Madeleine. Parmi les objets découverts, le célèbre "bison se léchant" et "le bison dit mugissant" font partie des chefs d’œuvre de l'art mobilier magdalénien.

"Le bison se léchant" est bien connue du public. Cette œuvre est souvent interprétée comme une tête sculptée de propulseur en raison de sa forme, de sa position et de sa sculpture.
"Le bison mugissant" est beaucoup moins célèbre bien que sa provenance, sa matière et ses mensurations et sa forme générale soient identiques au précédent.
On lui attribue la fonction de propulseur (instrument de chasse muni d’un crochet, permettant d’allonger le bras pour projeter les javelots) en raison des mêmes critères que le bison se léchant ou bien de pendeloque à cause des traces de perforation sous le cou de l'animal.
Le bison mugissant porte sur la cuisse gauche la gravure d'un animal acéphale.

Dimensions :
Longueur : 11 cm.
Largeur : 6 cm.
Profondeur : 2.5 cm.
Matériel : Résine.
Culture : Magdalénien.
Période :  (-20 000 à 12 000 ans BP).
Lieu de découverte : L’Abri de la Madeleine (Tursac, Dordogne).
Date de découverte 1910 ou 1912.
Collection Denis Peyrony.
Localisation: Musée d'Archéologie Nationale (Saint-Germain-en-Laye).
N° inventaire 60361.

Moulage réalisé directement à partir du modèle original. Les dimensions de notre reproduction sont identiques à celles de l'original.
Notre reproduction est réalisée en résine acrylique enrichie à l’osséine pour être la plus fidèle à l'aspect du modèle original.

La pièce est montée sur une base en chêne massif. Ce type de socle permet de retirer complètement l'objet de sa base et de l'admirer plus facilement sous tous les angles.

Reproduction vendue avec un document d'authentification + son socle + sa boîte de transport renforcée.
Version protégée par l'INPI avec le copyright "©Le-Paléoscope" année 2014.

Écrire un commentaire

 
Commentaires(0)

Pas de commentaires pour le moment.

26 autres produits dans la même catégorie :

Top