Propulseur de la "Hyène" ou du "Félin" de la Madeleine

MMDP72

Nouveau produit

Propulseur à la Hyène de la Madeleine

Avec son museau court et épais, ses petites narines, son œil rond et son front bombé, l’animal représenté pourrait être une hyène et serait donc unique, car il n’existe aucune représentation indubitable de ce carnassier dans le domaine mobilier ou pariétal. Néanmoins, il est aussi possible que l’artiste ait souhaité figurer un félin dans l’attitude du guet, prêt à bondir, comme le suggère la position affaissée et très bien rendue de ses pattes. Une dernière hypothèse, moins séduisante que les deux autres parce que plus « classique » serait que cette ronde-bosse représente un jeune boviné, probablement un bison. L’objet était sans doute conçu pour être vu du profil gauche : gauche le revers de la ronde-bosse est en effet beaucoup moins détaillé.

Dimensions :
Hauteur : 11.5 cm.
Largeur : 5 cm.
Profondeur : 1.5 cm.
Matériau : résine.
Epoque : madgalénienne.
Période :  (-16000 ans avant B.P.).
Lieu de découverte: commune de Tursac en Dordogne.
Conservation : Musée d'Archéologie National de Saint-Germain-en-Laye.
Archive: MAN 60 338

Réalisée en résine acrylique enrichie avec enrichie à l’osséine pour redonner l’aspect du modèle original.
Cette copie est exécutée à partir de la matrice d’origine de la pièce de découverte.

La patine est étudiée pour être la plus fidèle possible à l’original découvert.

Le moulage et la reconstruction sont signés (Alain Morala).

La pièce est montée sur une base en chêne massif.
Ce soclage par griffes de serrage respecte les fac-similés qui ne sont donc pas percées.
Ce système de maintien par griffes de serrage respecte les fac-similés qui ne sont donc pas percées.
Il a été spécifiquement étudié pour vous permettre d'ôter complétement l'objet de son socle et de le contempler plus facilement sous tous les angles.

Reproduction vendue avec un document d'authentification + sa base + sa boite de transport renforcée.
Version protégée par l'INPI avec copyright "©Le-Paléoscope".



Lire la suite

129 €

o 3 plazos de 43.00€, sin intereses
con Ver más >

- +

 
Plus d'informations

Cette statuette en ronde bosse est en réalité un fragment d’élément décoratif de propulseur découvert sur site de la Madeleine qui a donné son nom à la période Magdalénienne (- 16000 ans ) situé sur la commune de Tursac en Dordogne.
La pièce, découverte sous l’abri naturel à proximité de la paroi rocheuse le long de la Vézère, était fortement dégradée : l’ivoire de mammouth dans laquelle elle avait été sculptée avait été réduit en une multiple de fragments. L’ensemble des fragments fut transféré et restauré au musée des antiquités nationales de Saint-Germain-en-Laye.

L'abri de la Madeleine a fourni un grand nombre de pièces remarquables : bâtons percés, gravures, sculptures et autres sépultures. Deux objets sont particulièrement cités, le bison qui se lèche et la hyène, propulseur en bois de renne très bien conservé.

On peut remarquer que l'extrémité de la partie distale (ou crochet) qui recevait la sagaie fut volontairement réduite pour améliorer le maintien de la sagaie au niveau de la cupule, et éviter tout décrochage lors du tir.

Écrire un commentaire

Propulseur de la "Hyène" ou du "Félin" de la Madeleine

Propulseur à la Hyène de la Madeleine

Avec son museau court et épais, ses petites narines, son œil rond et son front bombé, l’animal représenté pourrait être une hyène et serait donc unique, car il n’existe aucune représentation indubitable de ce carnassier dans le domaine mobilier ou pariétal. Néanmoins, il est aussi possible que l’artiste ait souhaité figurer un félin dans l’attitude du guet, prêt à bondir, comme le suggère la position affaissée et très bien rendue de ses pattes. Une dernière hypothèse, moins séduisante que les deux autres parce que plus « classique » serait que cette ronde-bosse représente un jeune boviné, probablement un bison. L’objet était sans doute conçu pour être vu du profil gauche : gauche le revers de la ronde-bosse est en effet beaucoup moins détaillé.

Dimensions :
Hauteur : 11.5 cm.
Largeur : 5 cm.
Profondeur : 1.5 cm.
Matériau : résine.
Epoque : madgalénienne.
Période :  (-16000 ans avant B.P.).
Lieu de découverte: commune de Tursac en Dordogne.
Conservation : Musée d'Archéologie National de Saint-Germain-en-Laye.
Archive: MAN 60 338

Réalisée en résine acrylique enrichie avec enrichie à l’osséine pour redonner l’aspect du modèle original.
Cette copie est exécutée à partir de la matrice d’origine de la pièce de découverte.

La patine est étudiée pour être la plus fidèle possible à l’original découvert.

Le moulage et la reconstruction sont signés (Alain Morala).

La pièce est montée sur une base en chêne massif.
Ce soclage par griffes de serrage respecte les fac-similés qui ne sont donc pas percées.
Ce système de maintien par griffes de serrage respecte les fac-similés qui ne sont donc pas percées.
Il a été spécifiquement étudié pour vous permettre d'ôter complétement l'objet de son socle et de le contempler plus facilement sous tous les angles.

Reproduction vendue avec un document d'authentification + sa base + sa boite de transport renforcée.
Version protégée par l'INPI avec copyright "©Le-Paléoscope".



Écrire un commentaire

 
Commentaires(0)

Pas de commentaires pour le moment.

26 autres produits dans la même catégorie :