La Dame de Brassempouy

RF004003

Nouveau produit

Cette statuette fut découverte en 1894 par Edouard Piette et Joseph de Laporterie à la grotte du Pape, Brassempouy (Landes), vraisemblablement dans une couche attribuable au Périgordien Supérieur; elle peut être datée des environs de 23.000 avant JC.

Appelée "Dame à la Capuche" ou "Dame de Brassempouy", elle est la plus célèbre des oeuvres d'art paléolithiques, en même temps que la plus émouvante, car elle nous apporte l'image la plus réelle et la plus vivante de la femme paléolithique.

Dans ce visage de forme plus ou moins triangulaire, le front, les sourcils, le nez et le menton présentent un relief proche de celui des visages actuels; la bouche est absente; quant aux yeux, on n'en aperçoit que la pupille, figurée de façon nette, tout au moins pour l'oeil droit; mais c'est l'ensemble, à la fois harmonieux et quelque peu énigmatique de ce visage, qui nous attire irrésistiblement.

La "Dame" porte une coiffure qui n'est peut-être qu'une chevelure; elle encadre le visage et retombe avec élégance de part et d'autre du cou, sans toutefois atteindre le niveau des épaules.

Elle est figurée par un quadrillage formé d'incisions verticales profondes recoupées par des incisions horizontales moins appuyées; un quadrillage du même genre se retrouve sur la "Tête négroïde" de Grimaldi, mais il diffère profondément de la représentation des coiffures des statuettes de l'Europe centrale (Willendorf) et de l'Europe orientale (Kostenki).

Reproduction en résine patinée

Dimensions avec socle :
Hauteur: 6 cm dont 3 cm de socle
Largeur: 3 cm
Profondeur: 3 cm
Epoque: Vers 2300 avant J.-C., Paléolithique supérieur, Gravettien, Périgordien
Musée: Saint-Germain-en-Laye - Musée d'Archéologie nationale
Matière: Résine
Matière du socle: bois massif vernis
Editeur:rmngp

85 €

- +

Écrire un commentaire

La Dame de Brassempouy

Cette statuette fut découverte en 1894 par Edouard Piette et Joseph de Laporterie à la grotte du Pape, Brassempouy (Landes), vraisemblablement dans une couche attribuable au Périgordien Supérieur; elle peut être datée des environs de 23.000 avant JC.

Appelée "Dame à la Capuche" ou "Dame de Brassempouy", elle est la plus célèbre des oeuvres d'art paléolithiques, en même temps que la plus émouvante, car elle nous apporte l'image la plus réelle et la plus vivante de la femme paléolithique.

Dans ce visage de forme plus ou moins triangulaire, le front, les sourcils, le nez et le menton présentent un relief proche de celui des visages actuels; la bouche est absente; quant aux yeux, on n'en aperçoit que la pupille, figurée de façon nette, tout au moins pour l'oeil droit; mais c'est l'ensemble, à la fois harmonieux et quelque peu énigmatique de ce visage, qui nous attire irrésistiblement.

La "Dame" porte une coiffure qui n'est peut-être qu'une chevelure; elle encadre le visage et retombe avec élégance de part et d'autre du cou, sans toutefois atteindre le niveau des épaules.

Elle est figurée par un quadrillage formé d'incisions verticales profondes recoupées par des incisions horizontales moins appuyées; un quadrillage du même genre se retrouve sur la "Tête négroïde" de Grimaldi, mais il diffère profondément de la représentation des coiffures des statuettes de l'Europe centrale (Willendorf) et de l'Europe orientale (Kostenki).

Reproduction en résine patinée

Dimensions avec socle :
Hauteur: 6 cm dont 3 cm de socle
Largeur: 3 cm
Profondeur: 3 cm
Epoque: Vers 2300 avant J.-C., Paléolithique supérieur, Gravettien, Périgordien
Musée: Saint-Germain-en-Laye - Musée d'Archéologie nationale
Matière: Résine
Matière du socle: bois massif vernis
Editeur:rmngp

Écrire un commentaire

 
Commentaires(0)

Pas de commentaires pour le moment.

8 autres produits dans la même catégorie :

Menu