Chatte Bastet au collier

RE000006

Nouveau produit

Il est dignement assis, les oreilles dressées, le museau pointé. Un collier est incisé sur son cou, les yeux étaient incrustés, les oreilles percées portaient sans doute des anneaux d'or.

A la Basse Époque, le chat domestique entra dans la mythologie sous les traits de la chatte Bastet. La lionne était en recul, la légende substitua l'une à l'autre. La sanguinaire déesse léontocéphale, manifestation de "l'œil" de Rê, est envoyée sur terre par son père pour détruire ses ennemis. Enivrée par le sang, elle se livre à un carnage. Rê envoie alors le petit singe Shou pour la ramener. Afin de l'apaiser, il la précipite dans le fleuve d'où elle ressortira sous la force aimable de Bastet.

Déesse céleste, elle est la protectrice du foyer, de la famille, souvent représentée allaitant ses chatons. Elle est très vénérée à la Basse Époque où la zoolâtrie nationale est importante. Hérodote nous rapporte qu'un Egyptien laissait brûler ses meubles mais risquait sa vie pour sauver un chat des flammes. Un citoyen romain sera lynché pour avoir tué un chat.

Dans les centres de culte dédiés à Bastet, dont le plus célèbre est Bubastis dans le delta, les fidèles allaient déposer des effigies de bronze à l'image de l'animal. Les chats y étaient élevés, soignés, vénérés, embaumés. Des centaines de momies de chats y ont été découvertes emmaillotées dans des bandelettes de lin ou déposées dans des sarcophages de bois ou de bronze.

Reproduction en résine patinée

Dimensions
Hauteur: 40 cm.
Largeur: 13 cm
Profondeur: 27 cm
Poids: 4,25 kg
Origine: Egypte
Epoque: VIIème ou VIème siècle avant J.-C., Basse époque
Musée: Paris - Musée du Louvre
Matière: Résine
Editeur: rmngp

205 €

- +

Écrire un commentaire

Chatte Bastet au collier

Il est dignement assis, les oreilles dressées, le museau pointé. Un collier est incisé sur son cou, les yeux étaient incrustés, les oreilles percées portaient sans doute des anneaux d'or.

A la Basse Époque, le chat domestique entra dans la mythologie sous les traits de la chatte Bastet. La lionne était en recul, la légende substitua l'une à l'autre. La sanguinaire déesse léontocéphale, manifestation de "l'œil" de Rê, est envoyée sur terre par son père pour détruire ses ennemis. Enivrée par le sang, elle se livre à un carnage. Rê envoie alors le petit singe Shou pour la ramener. Afin de l'apaiser, il la précipite dans le fleuve d'où elle ressortira sous la force aimable de Bastet.

Déesse céleste, elle est la protectrice du foyer, de la famille, souvent représentée allaitant ses chatons. Elle est très vénérée à la Basse Époque où la zoolâtrie nationale est importante. Hérodote nous rapporte qu'un Egyptien laissait brûler ses meubles mais risquait sa vie pour sauver un chat des flammes. Un citoyen romain sera lynché pour avoir tué un chat.

Dans les centres de culte dédiés à Bastet, dont le plus célèbre est Bubastis dans le delta, les fidèles allaient déposer des effigies de bronze à l'image de l'animal. Les chats y étaient élevés, soignés, vénérés, embaumés. Des centaines de momies de chats y ont été découvertes emmaillotées dans des bandelettes de lin ou déposées dans des sarcophages de bois ou de bronze.

Reproduction en résine patinée

Dimensions
Hauteur: 40 cm.
Largeur: 13 cm
Profondeur: 27 cm
Poids: 4,25 kg
Origine: Egypte
Epoque: VIIème ou VIème siècle avant J.-C., Basse époque
Musée: Paris - Musée du Louvre
Matière: Résine
Editeur: rmngp

Écrire un commentaire

 
Commentaires(0)

Pas de commentaires pour le moment.

30 autres produits dans la même catégorie :

Menu