Cheval chinois

RK007959

Nouveau produit

La Chine antique, comme la Grèce ancienne, a été fascinée par le cheval. Dès la dynastie des Shang (XVIIème-XIème siècle avant J.-C.), il accompagnera les souverains dans leurs palais funéraires. Il sera alors enterré en nombre pour former un cortège.

Sous les Qhou (Xème-IIIème siècle avant J.-C.), il apparaît en équipage attelé à des chars à deux roues. Harnaché souvent à l'aide d'ornements en métaux précieux, il ne reste pourtant figuré qu'exceptionnellement. Il faut attendre les Qin et les Han (221 avant J.-C. - 220 après J.-C.) pour le voir représenté de façon courante.

Le petit bronze du musée national des Arts Asiatiques-Guimet appartient à ce lot de pièces insignes, datable de la fin des Qhou.

Son audacieuse schématisation renforce l'effet expressionniste de cet impétueux coursier. Il semble dompté, les muscles bandés dissimulant à peine sa solide charpente osseuse.
L'échine haute porte une tête étrange et stylisée qui transforme l'animal en une sorte de créature fantastique.

Reproduction en résine patinée

Dimensions avec socle
Hauteur: 16,5 cm.
Largeur: 6,5 cm.
Profondeur: 17 cm
Poids: 1 kg
Origine: Chine
Epoque: Xème-IIIème siècle avant J.-C., Epoque Zhou
Musée: Paris - Musée des Arts asiatiques–Guimet
Matière: Résine
Editeur:rmngp

179 €

- +

Écrire un commentaire

Cheval chinois

La Chine antique, comme la Grèce ancienne, a été fascinée par le cheval. Dès la dynastie des Shang (XVIIème-XIème siècle avant J.-C.), il accompagnera les souverains dans leurs palais funéraires. Il sera alors enterré en nombre pour former un cortège.

Sous les Qhou (Xème-IIIème siècle avant J.-C.), il apparaît en équipage attelé à des chars à deux roues. Harnaché souvent à l'aide d'ornements en métaux précieux, il ne reste pourtant figuré qu'exceptionnellement. Il faut attendre les Qin et les Han (221 avant J.-C. - 220 après J.-C.) pour le voir représenté de façon courante.

Le petit bronze du musée national des Arts Asiatiques-Guimet appartient à ce lot de pièces insignes, datable de la fin des Qhou.

Son audacieuse schématisation renforce l'effet expressionniste de cet impétueux coursier. Il semble dompté, les muscles bandés dissimulant à peine sa solide charpente osseuse.
L'échine haute porte une tête étrange et stylisée qui transforme l'animal en une sorte de créature fantastique.

Reproduction en résine patinée

Dimensions avec socle
Hauteur: 16,5 cm.
Largeur: 6,5 cm.
Profondeur: 17 cm
Poids: 1 kg
Origine: Chine
Epoque: Xème-IIIème siècle avant J.-C., Epoque Zhou
Musée: Paris - Musée des Arts asiatiques–Guimet
Matière: Résine
Editeur:rmngp

Écrire un commentaire

 
Commentaires(0)

Pas de commentaires pour le moment.

29 autres produits dans la même catégorie :

Récemment Vus

Menu